Présentation de la journée d'étude #pedagodesign 17 mai 2017, Nîmes

L’innovation en éducation et formation connaît depuis quelques années d’importants développements, que ce soit en termes de méthodes pédagogiques (pédagogie active, classe inversée, pédagogie par projet…), d’environnements d’apprentissage (la classe, le web, l’atelier, le fablab…), de formation ouverte et à distance (e-learning, MOOC…), d’usages du numérique dans l’enseignement (TICE), d’interdisciplinarité et de créativité (Do It Yourself), de méthodes participatives et d’open education… À cet égard, l’intérêt renouvelé pour la pédagogie par projet (Reverdy, 2013) ne peut laisser indifférent cette « discipline du projet » qu’est le design (Vial, 2014). La formule « pédagogie par projet » sonne même comme un pléonasme puisqu’en design, c’est par projet que l’on enseigne le projet. Depuis les grandes réformes de l’enseignement du dessin et la création des écoles d’arts appliqués au XIXe siècle en France (Laurent, 1999), c’est l’atelier qui est l’espace d’apprentissage privilégié du design-dessin, puis du design-dessein.

On peut donc dire que, de la réforme des arts décoratifs d’Henry Van de Velde au design critique d’Antony Dunne et Fiona Raby en passant par l’aventure du design industriel et le design radical italien, l’histoire du design est aussi, sinon d’abord, une histoire de son enseignement et de ses écoles, c’est-à-dire une histoire de l’enseignement du projet. Ce dernier peut être défini comme un « apprentissage par la conception » ou design-based learning, qui permet de « développer l’apprentissage en concevant et réalisant un produit final (un robot en cours d’électronique, un bâtiment en cours d’architecture, un site Internet lors d’un concours, etc.) » (Reverdy, 2013). Toutefois, la tradition du Bauhaus nous apprend que la pédagogie du design est animée par une ambition plus grande que simplement celle d’enseigner à concevoir : avec le Bauhaus, qui fondait tout son programme pédagogique sur l’interdisciplinarité entre la technique, l’art et la science, il s’agissait rien moins que d’édifier un homme nouveau (Findeli, 1999). Qu’en est-il aujourd’hui ? Comment s’intègrent les processus de création, de production et de conception dans les enjeux didactiques et pédagogiques des situations d’enseignement et de formation en design ? Y a-t-il, dans la pédagogie du design, une philosophie de l’éducation ?

Si oui, l’enseignement du design est peut-être, ou pourrait être, un laboratoire de pédagogies nouvelles susceptibles de contribuer au renouveau de notre système éducatif. De l’école à l’université, de la « twictée » (www.twictee.org) au MOOC (www.fun-mooc.fr) en passant par les nouveaux programmes de formation (master EdTech), les appels à projets de recherche (Développement d’Universités Numériques Expérimentales – DUNE), les expérimentations (Lévy, 2016) ou les expositions (radical-pedagogies.com), les événements (Edumix) ou les tendances (#EdTech), des initiatives aussi diverses que multiples se développent, souvent à partir des nouvelles possibilités offertes par le numérique. Mais les enjeux ne sont pas seulement numériques ou pédagogiques, il sont politiques et sociaux. Et pour cause : notre « système scolaire ne va pas bien. (…) il produit plus d’inégalités scolaires que la plupart des pays de l’OCDE », rappelle le rapport Jules Ferry 3.0 du Conseil National du Numérique (Pène, 2014). Pour Céline Alvarez, qui vient de publier un ouvrage à la fois remarqué et discuté intitulé Les lois naturelles de l’enfant, le constat est encore plus sévère : « Tout notre environnement scolaire est inadapté, pas seulement nos outils. Et il est inadapté tant au fonctionnement des enfants qu’à celui des enseignants. Tout le monde souffre. Nous ne nous sommes pas trompés sur quelques détails : ce sont les fondations de notre école qui sont à revoir » (Philosophie Magazine, 13/09/2016). Dans ce contexte, l’innovation en éducation et formation n’est pas seulement une voie de recherche possible et accessoire, mais nécessaire et essentielle. Dans cet effort, la recherche en design et en pédagogie du design a non seulement toute sa place mais pourrait bien être être un formidable levier d’innovation éducative. La pédagogie peut-elle être l’objet d’un processus de design ? Peut-on parler de design de la pédagogie ou de design pédagogique ?

Références

Alvarez, C. (2016), Les lois naturelles de l’enfant, Paris, Les Arènes : < https://www.celinealvarez.org >

Caraës, M.-H. et Cœur, F. (2010), Enseigner le design ? De l’idée à l’exercice, Lyon-Saint-Etienne, CRDP de Lyon SCÉRÉN et Cité du design : < www.citedudesign.com/fr/editions/260712-enseigner-le-design >

Dupont, J. et Sagot, S. (2015), « Éléments pour une généalogie du design critique », in Bertrand, G. et Favard, M. (dir.), Poïétiques du design, tome 3 « Politique de la conception », Paris, Esthétique série Ars, p. 196-222.

Eliumstudio (2014), « En archipel : sur la voie de l’école évolutive », Carte Blanche 2014 du VIA :
< https://www.youtube.com/watch?v=fGbr8kma7yk >, < https://www.youtube.com/watch?v=UYCascEV8Yk >

Findeli, A. (1999), « La tradition du Bauhaus peut-elle nous instruire aujourd’hui? », in G. Hickey (dir.), Common Ground: Contemporary Craft, Architecture and the Decorative Arts, Canadian Museum of Civilization, p. 29-44.

Laurent, S. (1999), Les arts appliqués en France. Genèse d’un enseignement, Paris, Éditions du CTHS.

Lebahar, J.-Ch. (2001), « Approche didactique de l’enseignement du projet en architecture : étude comparative de deux cas », Didaskalia, n°19, pp. 39-77 : < http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/23908 >

Lévy, P. (2016), « Éducation et médias sociaux », Pierre Levy’s Blog, 27 octobre 2016 : < https://pierrelevyblog.com/2016/10/27/education-et-medias-sociaux/ >

Pène, S. (dir.) (2014), Jules Ferry 3.0 : bâtir une école créative et juste dans un monde numérique, rapport du Conseil National du Numérique, 3 octobre 2014 : < http://cnnumerique.fr/education-2/ >

Reverdy, Ch. (2013), « Des projets pour mieux apprendre ? », Veille et Analyses, n° 82, février 2013, Institut Français de l’Éducation : < http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA-Veille/82-fevrier-2013.pdf >

Vial, S. (2014), « De la spécificité du projet en design : une démonstration », Communication & Organisation, n° 46, décembre 2014, p. 17-32 : < http://communicationorganisation.revues.org/4699 >